Anciennes Compagnies de Chemin de Fer : vestiges du Chemin de Fer de l’Est de Lyon.

Pierre PERRIER a profité du dernier week-end pour ranger ses archives photographiques. Et comme cela se produit parfois, il a mis la main sur un petit « trésor d’archives », des tirages Noir et Blanc de clichés faits par lui début des années 80.

Voici ces photos et le texte qu’il nous a adressé :

Voici cinq vues en N & B des vestiges du Chemin de Fer de l’Est de Lyon, où on voit le tronçon de voies sis à la limite de Lyon et de Villeurbanne, ainsi que la plaque « rue de la Ligne de l’Est » et le logo planté sur une des piles du portail du dépôt de Villeurbanne. 

Cette compagnie transportait essentiellement des rames de ciment vrac en provenance des usines de Montalieu (Isère). 

La traction était confiée à des machines diesel à trois essieux avec bielle d’accouplement, un peu du style de ce que Jouef et Hornby avaient produit il y a pas mal d’années.

Et le tout était à voie unique, avec une exploitation simplifiée.

Une des machines avait en son temps été récupérée par le Chemin de Fer de Sainte Foy l’Argentière à l’Arbresle (Rhône) pour une exploitation touristique les weekends d’été, mais je ne sais pas si tout ça a changé ou pas ces dernières années.

Voici quatre vues en N et B des vestiges du Chemin de Fer de l’Est de Lyon, où on voit le tronçon de voies sis à la limite de Lyon et de Villeurbanne, ainsi que la plaque « rue de la Ligne de l’Est » et le logo planté sur une des piles du portail du dépot de Villeurbanne.
Cette compagnie transportait essentiellement des rames de ciment vrac en provenance des usines de Montalieu (Isère).

La traction était confiée à des machines diesel à trois essieux avec bielle d’accouplement, un peu du style de ce que Jouef et Hornby avaient produit il y a pas mal d’années.
Et le tout était à voie unique, avec une exploitation simplifiée.

Une des machines avait en son temps été récupérée par le Chemin de Fer de Sainte Foy l’Argentière à l’Arbresle (Rhône) pour une exploitation touristique les weekends d’été, mais je ne sais pas si tout ça a changé ou pas ces dernières années.

Nota 1 : à l’occasion de la publication des clichés de Pierre Perrier, nous avons recherché sur internet des précisions concernant les machines diesel de tractions signalées plus haut. Voici ce que nous avons trouvé :
Ces machines sont deux locomotives diesel DH N°4 et N°5 qui appartenaient en effet à la Compagnie de l’Est de Lyon. Elles sont actuellement exploitées pour la traction des trains touristiques des Monts du Lyonnais.

Nous en avons retrouvé des photos récentes, provenant du Club « Lozère Modélisme » :

Nota 2 : Un nouvel envoi de Pierre Perrier le 30 mars 2018 :

Dans mon précédent envoi, je disais qu’un des locotracteurs de l’Est de Lyon avait servi à la traction du Chemin de Fer Touristique des Monts du Lyonnais, aussi connu sous le nom de Chemin de Fer de la Brévenne. Il remplaçait la 130 tender des FS (chemins de fer italiens – Ferrovie dello Stato), dont voici une photo ressortie aujourd’hui. J’en ai d’autres, au fond d’un carton… reste à localiser le carton ! J’en profite pour rappeler que le modèle sorti par Roco est la reproduction exacte de cette loco, puisqu’immatriculé 880 157. Cette machine est arrivée à chute de timbre en 1998. Construite par Breda en 1914, elle était initialement affectée au dépot de Cuneo (Coni en français).

Voici cette Loco 130 tender :

Loco 130-Tender FS.

Page mise à jour le 02-04-2018.