Les Dioramas de Jean-Paul MAÏS, spécialiste de l’époque 1939-1945 .

Notre nouvel adhérent Jean-Paul Maïs s’est spécialisé dans la réalisation de dioramas au 1/87ème relatant des épisodes de la déportation et de la vie des camps durant la première guerre mondiale.
Voici quelques photos de ses œuvres dont le réalisme évoque bien cette triste période. Vous pouvez lire plus bas le texte de présentation qu’il nous a adressé, expliquant par le détail la réalisation de ce magnifique travail.

Jean-Paul Maïs modéliste, résidant à 87-SAINT-LEONARD présente ses réalisations :

 » J’ai participé à  quatre expositions en Haute-Vienne avec l’ ADIRP-87 à  AIXE/Vienne, le Musée de la Résistance de PEYRAT le CHATEAU, le Musée HISTORAIL ainsi que la Bibliothèque de SAINT-LEONARD où je réside.

Ces expos se présentent sous forme de dioramas en vitrines fermées. Sont disponibles les dioramas suivants :
– camp d’ internement de 87-NEXON,
– camps de regroupement de DRANCY, COMPIEGNE,
– camp de concentration de RAVENSBRUCK,
– Kommandos pour SIEMENS/HEINKEL,
D’ autres sont en cours de réalisation :
– camp d’ extermination d’ AUSCHWITZ,
– Kommandos pour BUNA/IG FARBEN.
Enfin d’ autres sont en projet court terme:
– Enfants du Vel’ d’ Hiv’ PITHIVIERS/BEAUNE la ROLANDE,
– Carrière de MAUTHAUSEN, tunnel de DORA.

Chaque diorama est enrichi de 2 ou 3 pupitres amovibles montrant photos, cartes postales, commentaires sobres, cartes Maximum, enveloppes Premier jour, afin d’ être toujours plus didactique tout en essayant de rester ludique (ce qui n’est pas évident sur un tel sujet !).
 Chaque pupitre montre une quinzaine de documents.
On peut visionner une vidéo de ma présentation au Musée HISTORAIL de SAINT-LEONARD en 2015.

Sur invitation,  je peux participer à  des expositions, mais toujours en complément d’une expo traditionnelle. Les dioramas peuvent être associés « à  la carte », mais pas plus de quatre pour cause de transport par fourgon de location.
Pour l’ installation,  je m’ occupe de tout, une prise de courant me suffit :
– La hauteur du plateau est réglable par tréteaux télescopiques, idéalement 130cm pour un regard  » à  hauteur de quai « .
– Je fournis un tabouret par diorama pour les visiteurs de petite taille.
– Les caissons fermés, auto-éclairés, mesurent 122 X 85 X 60cm. Réalisés par un menuisier/charpentier, ils sont lourds !

Afin de se faire une idée plus précise de mes réalisations, quelques photos ci-dessus de ma dernière expo présentée en 2018 au Musée de la Résistance de PEYRAT le CHATEAU, en 4 dioramas…
…la même qui aurait dû être présentée à BUGEAT si les organisateurs n’avaient pas décidé in extremis de l’ éliminer, le thème retenu n’ étant … ni gai ni ludique !  »

 

Modifiée le 25-09-2019.